jeudi 26 février 2009

Appel à témoignages

Le monde intératif lance un appel à témoignages.

Formation des enseignants :

témoignez de votre passage

à l'IUFM

Si nous souhaitons défendre la formation des enseignants, donnons-nous les moyens de ne pas laisser publier que les témoignages de personnes déçues par leur passage à l'iufm.
Réagissez en laissant votre témoignage!
http://www.lemonde.fr/societe/appel_temoignage/2009/02/24/formation-des-enseignants-temoignez-de-votre-passage-a-l-iufm_1159523_3224.html

MANIFESTATION jeudi 26 février avec Paris XII

Trajet : Port Royal - Panthéon
Rendez-vous : 15h
Départ 14h du CMC
RDV Parisien: 14h30-15h angle bvd Port Royal av. Bernanos

Venez tous vêtus de rouge !




V.Pécresse ( et Fillon) tente d'amadouer : prime aux présidents d'université/ suspension des suppressions de postes /annonce de la création d'un grand pôle universitaire sur le plateau de Saclay ( non viable économiquement à l'heure actuelle ) . Effets de manches , effet d'annonce à la veille de la rencontre avec les syndicats ( le SNESUP a décliné cette invitation )

Mme Pécresse méprise les coordinations non représentatives / non élues et botte en touche vers Darcos avec quelques "vérités incomplètes" sur la question de la formation des maîtres ( cf interview /France Inter mardi 24 disponible sur le site de l' IUFM de Paris sous le titre " Valérie… si tu savais" )



mercredi 25 février 2009

COORDINATION NATIONALE DES UNIVERSITÉS

Vous trouverez en cliquant sur CE LIEN un communiqué de la coordination nationale des universités Paris-Nanterre en date du 20 février 2009.

La lutte continue !

vendredi 20 février 2009

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

Notez dès à présent le prochain rdv du mercredi 4 mars (14h, Beaubourg, le freeze).
La presse sera là...........

Nous signalons également la tenue de l'AG de rentrée du lundi 2 mars (12h, Livry).

Une action est également prévue sur le centre de Livry-Gargan, le samedi 14 mars au matin, afin de sensibiliser les parents d'élèves.
Les associations de parents d'élèves seront invitées à y participer .

Informer vos contacts .

Pendant les vacances, la mobilisation continue.

Jeudi 19 février a eu lieu une belle manifestation, sous un ciel éclatant. Une présence marquante des IUFM de Paris et de Créteil (Livry-Gargan, 80m² de PE & de formateurs).
A noter : l'apport d'une fanfare au côté de Didier, notre sonneur de caisse claire.

Nous attendons le retrait des décrets contestés !

mercredi 18 février 2009

Dernière minute pour demain jeudi 19 février.

Voici le lieu de rendez-vous avec Paris 12 :

"Rendez-vous Paris 12 : 14h45 métro Nationale (Bd Vincent Auriol)

Pour ceux qui n'auraient pas eu cette info de dernière minute, il est prévu que nous nous retrouvions tous à
15 h00 devant la mairie du 13 ème .

précision supplémentaire pour le jeudi 19 février 2009

La manifestation parisienne du 19 Février partira de Place d'Italie à 15 h pour se diriger vers Matignon (arrêt à Sèvres Babylone).
Le groupe de tête se placera Avenue des Gobelins, avec le ballon Enseignement Supérieur Recherche.
Les collègues et les étudiants défileront par universités ou par EPST selon le siège de leur établissement :
Académie de Créteil (Rendez vous début avenue des Gobelins, vers Place d'Italie),
Académie de Paris (niveau Avenue de La Soeur Rosalie),
Académie de Versailles (niveau Boulevard Blanqui).
Attention ! Il n'y a aucun parcours autorisé pour se rendre d'une université au départ de la manifestation ou de la fin vers une université. Il n'y a aucune demande faite pour un lacher de ballon, qui est une opération soumise à autorisation.
Venez nombreux avec vos banderoles d'université, vos badges, les drapeaux des organisations, des panneaux, des affichettes portées comme dossard, etc .

Si possible prenez des photos ou des films pour communiquer autour de cet évènement.

MANIFESTATION jeudi 19 février 2009

Voici le rendez-vous exact pour demain :

Rendez-vous jeudi 19 février
15h Place d'Italie Devant la mairie du 13° .

Avec nos fameux et désormais célèbres "Gilets jaunes".

Venez nombreux , avec des pancartes si vous avez, et de quoi faire du bruit.

Etre visibles et se faire entendre.
A demain

mardi 17 février 2009

Base de données de fichiers concernant la réforme

Voici un lien où vous pourrez trouver une sélection de documents récents concernant la réforme :
Base de Données Réforme Livry

Nous attirons votre attention sur le fichier organisation com.doc qui a été fait par Aline.
Il peut nous servir comme base de travail pour développer « la communication envers les enseignants et les parents d’élèves »

Bonnes vacances

dimanche 15 février 2009

Retour sur l'émission " les grandes gueules "

DARCOS Invité de l'émission "Les grandes gueules" sur RMC ce jeudi 12 février 2009 à 13h

Les 3 « M » (N haine) de DARC-OS : Mensonge, Méconnaissance et Mépris

  • REFORME de la FORMATION des enseignants et recrutement

"Il n'y a aucune raison aujourd'hui objectivement de repousser cette réforme", déclare Xavier Darcos, ministre de l'Éducation nationale, à propos de la masterisation. Il répondait ainsi à la demande formulée hier par la CPU de reporter la réforme à 2011 (L'AEF n°109217).

"Je rappelle à la conférence des présidents d'universités qu'elle a signé un protocole avec moi demandant que la réforme se fasse à la rentrée 2010, que nous n'avons pas décidé tout seuls la masterisation des concours", précise le ministre.

"Moi je ne cherche pas à tout prix à faire un conflit avec tout le monde, mais la masterisation c'est un sujet d'intérêt général", explique-t-il, arguant que les professeurs "préfèrent être mieux formés et en conséquence mieux payés" et que les élèves auront "des professeurs d'un niveau un peu plus élevé". "Aujourd'hui (...) les professeurs passent un examen, un concours, ils sont mis dans l'Institut de formation des maîtres, où on leur apprend des théories générales sur l'éducation et puis de temps à autre ils vont remplacer un professeur absent. Ce n'est pas comme ça qu'on forme des gens. Autrement dit, ils sont sans arrêt devant un simulateur de vol. Alors que dans le système que je propose, ils ne seront pas dans un simulateur de vol, ils s'installeront dans le cockpit avec un copilote et ils entreront dans la carrière."


"On me dit que des universités ne voudront pas préparer les étudiants à cela? (...) On va les trouver les gens pour passer nos concours. (...) Moi je n'ai pas absolument besoin d'entrer dans une discussion sibylline avec les préparateurs à nos concours, je suis recruteur, je définis les concours dont j'ai besoin, je garantis la formation professionnelle de personnels que je recruterai et puis après chacun nous suit ou pas."


Un petit rappel sur la réforme pour bien comprendre les enjeux.

TOUT ce que vous souhaitez savoir sur la REFORME de la FORMATION des ENSEIGNANTS … SANS OSER le DEMANDER !

OUI, une réforme

de la formation et du recrutement des enseignants du primaire et du secondaire était souhaitée et nécessaire.

MAIS la réforme décrétée, loin de répondre aux demandes et critiques exprimées depuis des années, risque d’aggraver les difficultés des enseignants débutants et de détériorer le service public d’enseignement. En effet, cette réforme dénommée « masterisation » ( parce qu’elle instaure le recrutement à bac + 5 donc au niveau master 2)

1/ Supprime l’année de stage post concours indispensable à l’apprentissage du métier (les actuelles années « PE2 » ou « PLC2 »).

2/ S’appuie sur un changement des épreuves du concours de recrutement des enseignants du premier et du second degré NON concerté avec les formateurs et universitaires.

NOUS EXIGEONS le retrait de la REFORME du Recrutement & de la Formation des enseignants, POURQUOI ?

PARCE QUE cette réforme est :

- INCOHERENTE, IMPOSSIBLE pour les « étudiants ».

Conduite dans l’urgence, la précipitation et l’improvisation, elle superposerait au cours de la même année (master 2ème année, soit lors de la cinquième année après le bac) :

* la préparation au concours d’enseignant,

* la formation au métier d’enseignant

* des travaux d’étude et de recherche

Une telle situation détériorerait à la fois l’apprentissage du métier et la qualité de la recherche universitaire.

- DISCRIMINANTE SOCIALEMENT pour les « étudiants ».

Alors que les professeurs « stagiaires actuels » (PE2 ou PLC2) BENEFICIENT d’une année de formation en alternance rémunérée au cours de laquelle ils prennent régulièrement des élèves en tant qu’ enseignant (le stage filé et les stages massés), ils devraient, avec le projet de réforme :

* Assumer financièrement l’allongement de deux ans supplémentaires de leurs études ;

* Rentrer BRUTALEMENT dans le métier, après avoir réussi le concours (l’année « master 2 »), sans prendre comme aujourd’hui progressivement la classe lors de stages.

- IRRESPONSABLE, SURPRENANTE et DANGEREUSE pour les « élèves.

1/ Elle permettrait, en supprimant l’année de formation professionnelle, que des enseignants non formés puissent prendre leurs fonctions dès la rentrée 2010 :

* En effet, peut-on imaginer que les compétences des enseignants se trouveraient améliorées du seul fait d’une éventuelle élévation des connaissances théoriques alors qu’une formation professionnelle nécessite d’être basée sur l’alternance « stages en classes » - « cours en institut de formation ».

* De plus, rappelons que la critique essentielle faite à la formation des enseignants consistait précisément à dénoncer son aspect « trop théorique ».

2/ Soulignons ensuite que toutes les professions qui s’occupent de « l’humain » (médecins, infirmiers...) ont des écoles professionnelles après les études universitaires et les concours de recrutement : l’Education Nationale serait la seule Fonction Publique sans École de Formation !

- MENACANTE pour l’ensemble du métier « ENSEIGNANT » !

De façon TRIPLE :

1. La précarisation du métier

Car elle ouvrirait la possibilité aux titulaires d’un « master éducation » ayant échoué aux concours de faire valoir leur diplôme professionnel pour assurer des fonctions d’enseignement sous statut précaire...

2. L’exacerbation de luttes internes dans les écoles (l’enseignement dans le 1er degré)

Après l’organisation des « aides aux soutiens », la participation aux « stages de remises à niveaux sur temps hors scolaires », qui ont vu des confrontations entre enseignants très fortes dans les écoles, VIENDRAIT s’ajouter la question de l’indice de rémunération de chacun : « diplômé de master » contre « non diplômé » !

Nb : c’est un « remake » du passage « instituteur – PE » qui se profile…

3. La fin de la formation continue sur « temps scolaire » :

* AVANT, cette année et les précédentes, la formation continue est...

- Moment de souffles permettant aux PE d’échanger entre eux - avec des formateurs ; de s’interroger sur leur quotidien (ses limites, ses réussites)...

- Moment permettant au METIER d’avancer ! La mutualisation au sein des écoles de ce qui a été vécu – construit en stage le démontre bien...

* DEMAIN, elle sera... sur temps HORS scolaire pour beaucoup... puis exclusivement !

Et moment de « validation d’acquis d’expérience » / « de cours à l’université » pour obtenir une équivalence Bac + 5 » et les indices salariaux correspondants...

LA MOBILISATION CONTINUE .............. pendant et après les vacances

BONNE NOUVELLE !

LE CONSEIL D'ADMINISTRATION DE PARIS 12 (L'UNIVERSITÉ DONT DÉPENDENT LES IUFM DE L'ACADÉMIE DE CRÉTEIL) A VOTÉ VENDREDI 13 À L'UNANIMITÉ LA NON REMONTÉE DES MAQUETTES SUR LA MASTERISATION.

EN CLAIR AUCUNE MAQUETTE NE SERA RENDUE. LA PRÉSIDENTE DE L'UNIVERSITÉ MADAME BONNAFOUS ÉTAIT DANS UN PREMIER TEMPS POUR LA REMONTÉE DES MAQUETTES. ELLE A VOTÉ HIER CONTRE LA REMONTÉE DES MAQUETTES!

Pour continuer à nous mobiliser pendant et après les vacances:

- Pour ceux qui ne partent pas en vacances la première semaine il y a une manifestation parisienne des universités le jeudi 19 février (Venez avec le gilet jaune distinctif).

Le rdv est à préciser.


-
Le lundi 2 mars la cantine sera fermée. Nous profitons de l'occasion pour organiser une A.G sandwich à 12h au grand amphi. Venez y participer avec de quoi vous restaurer.


- Le grand R.D.V de la rentrée :
Mercredi 4 mars 14 heures sur l'esplanade de Beaubourg (métro, rer les Halles).

Un Happening est organisé avec tous les IUFM d'île de France, les associations de parents d'élève, les P.E. Et pour être visible LA PRESSE.
Réservez 2 heures de votre après midi pour cela. Plus on sera nombreux plus cela aura un impact fort.


Bonnes vacances bien méritées, à tous.

samedi 14 février 2009

PREPARATION du jeudi 19 février 2009

Pensez dès à présent à retenir votre jeudi 19 février.

Manifestation nationale, rendez-vous à Paris au côté de Paris 12 (pour tous ceux qui seront en région parisienne), avec nos gilets jaunes distinctifs.
Pour l'heure, le rendez vous exact reste à définir. D'autres informations seront apportées ultérieurement.

vendredi 13 février 2009

Un premier bilan de la nuit de l' IUFM

En ce vendredi, nous pouvons déjà dire que la nuit de l'IUFM a été une réussite.
De nombreuses personnes étaient présentes et ce fut l'occasion de rencontres et de débats.
Conviviale et néanmoins centrée sur les préoccupations liées aux réformes, cette nuit a été riche d'autant que des personnes externes à l'iufm ( parents d'élèves et associations de parents d'élèves) sont venues nous rejoindre .

Petit retour sur le HAPPENING Hôtel de Ville 11 février 2009






Nous étions une cinquantaine de personnes des IUFM ( Paris et Livry ) à l'hôtel de ville le mercredi 11 février 2009 .
Toujours dans la bonne humeur, petit à petit le message passe.

La presse relaye le mouvement et nous sommes bien accueillis lorsque nous sensibilisons les personnes qui passent. Pour ceux qui ont loupé ce moment convivial , d'autres actions se préparent...............

mercredi 11 février 2009

PREPARATION NUIT DE L'IUFM DE LIVRY-GARGAN

POUR LA DÉFENSE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES ENSEIGNANTS !

Jeudi 12 février à partir de 19 H jusqu'à l'aube...

Pour s'y rendre :

IUFM de LIVRY-GARGAN
45 avenue Jean Zay
93190 LIVRY-GARGAN

Agrandir le plan

Nourriture : chacun apporte pour les autres et les autres apportent pour chacun, nous serons sûrs d'avoir assez de victuailles et boissons pour tous !

Couchage : cette nuit peut être l'occasion pour ceux qui le désirent d'une bonne cure de sommeil cependant pensez à apporter vos sacs de couchage.

PROGRAMME DES FESTIVITÉS :

19 H 00 : Accueil en musique
20 H 00 : Dans le grand amphi ouverture de la soirée avec le film prémonitoire et comique tourné par S. C. et J. L. au sujet de la réforme de la formation qui s'annonçait suivi de la présentation des actions de résistance déjà menées par l'IUFM ces 10 derniers jours.
Le point sur la réforme en cours, pourquoi nous luttons et les actions à venir.

Par la suite, une foule d'activités vous sera proposée :

Lectures
Débat autour de la protection sociale avec P. SAUVE
Musique
Brigade d'Intervention Théatrale
Films et débats sur "une autre école".
(notamment Votre enfant m'intéresse de J.M. CARRÉ, Alertez les bébés du même réalisateur, et plein d'autres encore)

Vos projets pourront voir le jour sur place, n'hésitez pas à venir la tête pleine d'idées !

lundi 9 février 2009

Tout ce que vous souhaitiez savoir sur la réforme de la formation … sans oser le demander

OUI, une réforme de la formation et du recrutement des enseignants du primaire et du secondaire était souhaitée et nécessaire.

MAIS la réforme décrétée, loin de répondre aux demandes et critiques exprimées depuis des années, risque d’aggraver les difficultés des enseignants débutants et de détériorer le service public d’enseignement.

Cette réforme dénommée « masterisation » ( parce qu’elle instaure le recrutement à bac + 5 donc au niveau master 2) supprime l’année de stage post concours indispensable à l’apprentissage du métier.
Dans ce dispositif les candidats au concours n’auront même pas l’obligation d’avoir suivi un master qui permettrait une quelconque approche du métier d’enseignant.


POURQUOI demandons-nous le retrait de la réforme du recrutement et de la formation des enseignants ?

PARCE QUE cette réforme est :


- IRRESPONSABLE car dangereuse.

Elle permettrait, en supprimant l’année de formation professionnelle, que des enseignants non formés puissent prendre leurs fonctions dès la rentrée 2010.


- INCOHERENTE.

Conduite dans l’urgence, la précipitation et l’improvisation, elle superposerait au cours de la même année d’étude la préparation au concours, la formation au métier d’enseignant et les travaux d’étude et de recherche conditionnant l’obtention du master. Une telle situation détériorerait à la fois l’apprentissage du métier et la valeur de la recherche universitaire.


- INADAPTÉE

Peut-on imaginer que les compétences des enseignants se trouveraient améliorées du seul fait d’une éventuelle élévation des connaissances théoriques , sans qu’elles s’adossent - comme cela se fait dans nombre de pays européens - à une véritable formation professionnelle?!




- SURPRENANTE.

La critique essentielle faite à la formation des enseignants consistait précisément à dénoncer son aspect « trop théorique ».

Alors que toutes les professions qui s’occupent de l’humain ont des écoles professionnelles après les études universitaires et les concours de recrutement, l’Education Nationale serait la seule Fonction Publique sans École de Formation.


- PENALISANTE ET DISCRIMINANTE socialement.

Alors que les professeurs bénéficiaient d’une année de stage et de formation rémunérée, ils devraient désormais assumer financièrement l’allongement de deux ans de leurs études, perdant qui plus est la possibilité de prendre des classes en responsabilité avec le soutien de formateurs.


- MENACANTE.

Car elle condamnerait la formation continue rémunérée sur le temps de travail.

Parce qu’elle mettrait inévitablement en concurrence (par exemple pour le mouvement) les diverses catégories d’enseignants (avec la création des P.E. « masterisés »).

Car elle ouvrirait la possibilité aux titulaires d’un « master éducation » ayant échoué aux concours de faire valoir leur diplôme professionnel pour assurer des fonctions d’enseignement sous statut précaire.


AUSSI PROPOSONS-NOUS UNE VERITABLE REFORME DE LA FORMATION QUI OFFRIRAIT UN RECRUTEMENT A BAC + 3 SUIVI D’UNE FORMATION PROFESSIONNELLE REMUNEREE DE 2 ANS DONNANT L’EQUIVALENCE D’UN MASTER 2.



Si vous souhaitez vous faire une idée par vous-même et comprendre les débats et enjeux consultez le blog : Collectifiufmlivry.blogspot.com

Manif du 10 février !

Pour le retrait de la réforme du recrutement et de la formation des enseignants


Pour une formation professionnelle de qualité


TOUS EN GREVE


TOUS A LA MANIF



Mardi 10 février 2009


Rendez-vous des manifestants de l'Université Paris XII et de ses composantes IUFM


à 14 h 00 à l'angle du boulevard Saint-Michel et de la rue de l'Abbé de l'Epée


(Pour s'y rendre, descendre à la station de R.E.R Luxembourg, en tête de train)

dimanche 8 février 2009

Samedi 7 Happening à Beaubourg et à la place carré des Halles.
Nous étions plus de 80, l'I.U.F.M. de Paris y était.

La presse était effectivement là.
Certains d'entre nous ont été interwievés .
L'AFP s'est informée des prochaines actions menées.
Le prochain grand rendez-vous de mardi 10 février a donc été communiqué.Il faudra donc être visibles pour ne pas être assimilés aux chercheurs.
NE LÂCHEZ PAS !

Voici quelques photos qui sont susceptibles d'être publiée dans la presse.

http://www.davidmetra.com/Happening%20Etudiants%20IUFM%20contre%20la%20re%cc%81forme%20Darcos/

vendredi 6 février 2009

Soyons nombreux !


SAMEDI 7 FÉVRIER
à 14h
HAPPENING
RDV devant le centre Pompidou/Beaubourg.
(RER les Halles, métro Rambuteau).

On fait ça pour être visible devant la presse. Elle a été contactée et elle sera LÀ.

Mot d'ordre.

Tous habillés en NOIR.

On marche.
Au coup de sifflet. STOP. On s'immobilise! On brandit nos pancartes.
Coup de sifflet et on court.
Au coup de sifflet STOP. On s'immobilise! On brandit nos pancartes...
ETC...

Même si on a pas de pancartes ça marche.

PS: L'IUFM de Paris sera avec nous.
PS: Si quelqu'un veut filmer c'est bien venu.

jeudi 5 février 2009

Manifestation du jeudi 5 février : un franc succès !

IUFM de PARIS en GREVE

Les étudiants, stagiaires, enseignants et personnels de l’IUFM de PARIS, réunis en assemblée générale le mercredi 4 février, se sont prononcés à la majorité pour une grève reconductible afin de manifester leur profond désaccord avec la réforme de la formation des enseignants et des concours de recrutement, décidée sans concertation par le Ministère de l'Éducation nationale.

-Pourquoi la grève ?

Nous nous battons contre :
* Une réduction massive du recrutement et l’absence de visibilité sur les recrutements futurs.
* La suppression de l’année de stage rémunérée.
* L’abandon de la dimension didactique dans les futurs concours de recrutement.
* Un allongement de la durée d’études (MASTER) sans aide financière supplémentaire.

-Pourquoi le blocage ?

L’échéance prévue pour le dépôt des futures maquettes de formation est fixée le 13 février prochain, c’est avant cette date que toutes les actions doivent être menées.
Le blocage n’est pas une fin en soi, mais le seul moyen pour que chacun puisse se mobiliser sans être pénalisé. Les formateurs de l’IUFM se sont engagés à ce que nous ne soyons pas lésés, que ce soit au niveau des cours ou des absences.

-Nos actions :

* Jeudi 5 février 9H : Réunion d’information à l’IUFM Molitor
* Jeudi 5 février 11H : départ de l’IUFM Molitor pour aller ensemble à l’AG commune Molitor/Batignolles à l’IUFM Batignolles
* Jeudi 5 février 14H30 : Manifestation générale au départ de Jussieu

Enseigner est un métier qui nécessite une formation professionnelle de qualité.


http://iufmparis.canalblog.com

Articles à lire





Bonjour,
pour tous ceux qui ont envie d'y voir plus clair dans toutes les réformes, voici quelques liens qui vous permettront de répondre à la plupart de vos questions.
Il y aura bientôt sur le blog des textes, articles, déclarations du ministère, présidence etc... pour vous permettre de suivre l'historique des réformes et ce qu'elles impliquent, mais les liens ci-dessous vous donneront un résumé plus lisible.

L'article de Luc Cédelle dans "le monde"
http://education.blog.lemonde.fr/2009/02/01/formation-des-maitres-une-analyse-critique-du-projet-darcos-par-jean-ferrier-ancien-directeur-des-ecoles-au-ministere/

Un article faisant état de la contestation et de ses enjeux de Véronique Soulé sur le site de Libération
http://classes.blogs.liberation.fr/soule/2009/02/les-iufm-se-lan.html

Le site: http://sauvons-lecole.over-blog.com/ Il présente les différentes mobilisations et leur ampleur.

Le site: cafepedagogique.net/

Ce dernier site est plus un site où de nombreuses informations sont présentées qu'un site sur la formation des maîtres en particulier. Je vous conseille malgré tout d'y faire un tour régulièrement car il vous permet de rester au fait des actualités "pédagogiques".

Bonne lecture

mercredi 4 février 2009

Rendez-vous assemblées générales


A. G. du jeudi 5 février.

à 9 heures dans le grand amphi.


A. G. du vendredi 6 février.

à 9 heures .

Iufm de Livry-Gargan

SAMEDI 7 FEVRIER : HAPPENING


VENEZ NOMBREUX SAMEDI POUR UN HAPPENING , TOUS HABILLÉS EN NOIR, POUR UNE IMMOBILISATION AVEC DES PANCARTES .

RDV 14 H DEVANT BEAUBOURG

INSCRIPTION SUR LE TABLEAU D'ACCUEIL A LIVRY POUR CEUX DE LIVRY
TOUTE AUTRE PERSONNE CONCERNÉE PAR LA LUTTE CONTRE LA CASSE DE L'ÉDUCATION EST LA BIENVENUE

Texte du tract diffusé hors de l'IUFM

IUFM de Livry-Gargan en GREVE

L’AVENIR de vos enfants est en jeu.

Les différents points de la réforme :


La suppression de la formation

Dès 2010 des enseignants sans formation professionnelle dans les classes.
Aujourd’hui la formation en alternance permet aux enseignants de réfléchir à leurs pratiques et de les améliorer.

Les conséquences :

Pour les enfants : Ils se retrouveront face à des enseignants non formés donc moins compétents = baisse de la qualité de l’enseignement = baisse du niveau.

Pour les enseignants : Fin de la formation initiale obligatoire et de la formation continue. Dès 2010 le travail d’équipe sera rendu plus compliqué encore par l’arrivée d’un personnel non formé.


La suppression des maternelles

Les conséquences :

Pour les enfants : Ils se retrouveront face à des enseignants non formés donc moins compétents = baisse de la qualité de l’enseignement = baisse du niveau.

Pour les enseignants : Fin de la formation initiale obligatoire et de la formation continue. Dès 2010 le travail d’équipe sera rendu plus compliqué encore par l’arrivée d’un personnel non formé.


La suppression de 3000 postes du Réseau d’Aide Spécialisé aux Élèves en Difficulté

Les conséquences :

Pour les familles : Les enfants en difficulté ne bénéficieront plus de l’accompagnement d’enseignants spécialisés.

Dans la classe : L’enseignant donnera
+ de temps aux élèves en difficulté et - de temps aux autres.
Les enseignants du R.A.S.E.D. prennent en charge les enfants en difficulté par petits groupes


La suppression des maîtres remplaçants

Les conséquences :
Pour les enfants : Des personnes non qualifiées et non formées remplaceront les enseignants absents


La suppression de 3.000 enseignants et l’arrivée
de 20 000 élèves


Les conséquences :

Pour les élèves et les enseignants: Des classes surchargées. Les élèves auront moins d’attention de leur professeur. La qualité de l’enseignement baissera. Le clivage entre enfants en difficulté et les autres va augmenter.

http://www.ined.fr/fr/pop_chiffres /pays_developpes/population_naissances_deces/



Vos réactions et votre soutien sont les bienvenus !!!!

Manfestation du jeudi 5 février 2009


IUFM de Livry-Gargan, le 4 février :


Appel à une manifestation parisienne des universités et des IUFM


le jeudi 5 février, devant Jussieu à 14h30.

Apportez de quoi faire du bruit (bidons, jerrycans, …) et des gilets fluo.

AG Livry, vendredi 6/02 à 9h

Compte-rendu AG du 03/02/09


IUFM de Livry-Gargan, 3 février : une nouvelle AG réunissant environ 200 personnes a reconduit la grève.
Actions menées aujourd'hui :
- participation à la délégation auprès de Mme Bonnafous, présidente de Paris XII, pour tenter d'obtenir la non-remontée des maquettes de master (ça n'a rien donné, Aude Gerbaud en fera un plus large compte rendu)
- participation à l'AG de l'université de Paris XII (Paris XII a voté la grève !)
- courrier envoyé à tous les sénateurs, députés, conseillers généraux, conseillers régionaux et maires du département de la Seine-Saint-Denis
- réalisation d'un blog : collectifiufmlivry.blogspot.com pour échanger et s'informer
- demande à Jean-Louis Auduc de reporter le concours blanc (cf sa réponse sur l'autre message et l'appel aux autres centres à adresser la même demande)
- réalisation de brassards portés par les PE2 en lutte lors de leur stage filé
- intervention, prises de parole et distribution de tracts au lycée Bouloche de Livry, postes principale et secondaire, garage municipal, école
Actions à venir (si le gouvernement n'a pas cédé d'ici là) :
- mercredi 4 à 10h30 : AG à Livry
- mercredi 4 à 12h : délégation de PE1, PE2 et formateurs de Livry à l'AG de Bonneuil
- jeudi 5 : participation à la manifestation régionale des universités ( 14 heures 30 devant Jussieu ) appelée par la coordination nationale des universités. Se coordonner avec les universités et IUFM de l'Académie ou d'Ile-de-France.
- vendredi 6 à 12h30 : délégation à l'assemblée nationale de l'association des conseillers pédagogiques à l'I.E.N. du Blanc-Mesnil
- vendredi 6 à 21 h : prise de parole à la nuit des écoles du Blanc-Mesnil à l'école Jules Ferry, 2, rue Robert Planquette. Cela débute à 20h, mais le débat ne commencera pas avant 21h, Lasoirée sera agrémentée de différents spectacles (textes lus par un acteur, concert de Katel et de la chorale ARPEJ).
- samedi 7 à 14h : organisation d'un happening place du Châtelet consistant à s'immobiliser, tous habillés en noir, avec pancartes explicatives (uniquement si, après pointage, on est au moins une centaine !). A proposer à tous les IUFM et universités d'Ile-de-France.
- mardi 10 : participation à la manifestation nationale des universités à Paris appelée par la coordination nationale des universités
- jeudi 12 : organisation de la nuit de l'IUFM à Livry-Gargan
- vendredi 13 : participation à la cérémonie de non-remise des maquettes de master devant le ministère ou le rectorat appelée par la coordination nationale des universités

mardi 3 février 2009

Coordination nationale sur la formation des enseignants

MOTION (adoptée à l’unanimité)

La coordination nationale des personnels des IUFM et des départements universitaires impliqués dans la formation des enseignants, réunie à Paris le 31 janvier en présence d’une centaine de participants venant de 15 académies, exige :

• le retrait de la réforme des concours et de la formation des enseignants;

• le maintien des concours dans leur configuration actuelle et un recrutement à la hauteur des besoins, ainsi que le maintien de l’année de formation en alternance rémunéréeaprès le concours;

• l’ouverture de négociations pour une autre réforme de la formation et du recrutement, qui respecte l’existence et la vocation des IUFM à être au coeur de cette formation, qui permette la reconnaissance du haut niveau de qualification et qui tienne compte de la nécessaire formation professionnelle après la réussite au concours.

La coordination appelle au non-dépôt des maquettes de master et à la grève à partir du 2 février.
Paris, Sorbonne, 31 janvier 2009

Une commission permanente a été cooptée. Elle comprend :

Marie-France Carnus, IUFM Midi-Pyrénées, Université Toulouse 2 - Le Mirail
Alain Castaneda, IUFM de Versailles, Université de Cergy-Pontoise
Marie-Albane de Suremain, IUFM de Créteil, Université Paris 12
Jean-Louis Fournel, pour SLU (ou un autre représentant de SLU)
Didier Frydman, IUFM de Créteil, Université Paris 12
Aude Gerbaud, IUFM de Créteil, Université Paris 12
Martine Gest, IUFM de Basse Normandie, Université de Caen Basse-Normandie
Ruben Ibanez, IUFM de Versailles, Université de Cergy-Pontoise
Nicole Orthous, IUFM de Lyon, Université Lyon 1
Antoine Pelletier, pour le SNUIPP Paris
Agnès Perrin, IUFM de Grenoble, Université Joseph Fourier de Grenoble
Sylvie Plane, IUFM de Paris, Université Paris 4
Claire Pontais, IUFM de Basse Normandie, Université de Caen Basse-Normandie
Michel Solonel, IUFM de Créteil, Université Paris 12

Toutes les infos sur la coordination: metier-prof.blogspot.com

Manifestation du samedi 17 janvier 2009


Dés le 17 janvier, l'Iufm de Livry-Gargan s'est mobilisé lors de la manifestation parisienne contre la braderie de l'Education nationale. Nous étions regroupés en haie d'honneur colorée et bruyante pour faire connaître en détails les enjeux de la réforme de la formation des professeurs du 1er et 2ème degré et protester contre le démantèlement de l'école publique qu'elle implique.

Le début du mouvement : texte du 9 janvier 2009

POUR GARANTIR L’AVENIR DES ENFANTS,

SAUVONS LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES ENSEIGNANTS !


Si nous laissons passer la réforme …

Les futurs enseignants ne seront plus formés !

Le recrutement au niveau master 2 (bac + 5) des enseignants des premier et second degrés mis en œuvre par le gouvernement constitue la disparition de la formation professionnelle des enseignants recrutés à partir de 2010. En effet, tout titulaire d’un master 2, de quelque discipline que ce soit, pourra être candidat à ces concours. Sitôt le concours réussi, il sera immédiatement placé devant les élèves, en responsabilité, sans préparation au métier d’enseignant.
On remplace ainsi l’actuelle formation professionnelle en alternance dispensée en I.U.F.M., comportant des stages en responsabilité dans les classes encadrés par des professionnels (professeurs I.U.F.M., maîtres-formateurs, conseillers pédagogiques) par … RIEN (si ce n’est un vague « compagnonnage » que le ministère n’a toujours pas défini) ! La disparition des I.U.F.M. constitue de surcroît la négation de toutes les avancées en matière de pédagogie et de sciences de l’éducation.

La formation continue des enseignants disparaîtra !

Actuellement, les enseignants du premier degré peuvent bénéficier de stages de formation continue car ils sont remplacés dans leur classe par des professeurs stagiaires de l’I.U.F.M. qui y accomplissent leur stage en responsabilité. La suppression de la formation en I.U.F.M. sonne donc, de fait, la disparition de la formation continue, ce qui à terme abaissera la qualité de l’enseignement que recevront les élèves.

Les jeunes issus de milieux modestes seront exclus du métier d’enseignant !

Les 5 ans d’étude après le bac exigés pour passer les concours de recrutement des enseignants n’étant pas rémunérés, les jeunes issus de milieu modeste seront largement exclus de la profession enseignante alors qu’actuellement, l’ouverture du concours à bac + 3 et la rémunération de l’année de formation qui suit le concours permet une certaine égalité des chances.

Les futurs enseignants deviendront une main d’œuvre précaire et docile !

La mise en place de masters 2 orientés vers les métiers de l’enseignement mettra sur le marché de l’emploi des titulaires d’un diplôme qui, s’ils échouent aux concours, pourront enseigner sans être fonctionnaires c’est-à-dire sans sécurité de l’emploi.
Le projet du gouvernement est d’éliminer un statut professionnel qui permet aux enseignants de la fonction publique de s’opposer, le cas échéant, à sa politique et de lui substituer un corps d’enseignants de statut précaire, directement recrutés et licenciés par les chefs d’établissement.

REAGISSONS !

Dans l’intérêt des élèves, nous revendiquons une formation professionnelle des enseignants de qualité, rémunérée, dispensée en deux ans après le concours ouvert à bac + 3, qui portera la qualification des enseignants à bac + 5.


PE1, PE2, TITULAIRES EN FORMATION CONTINUE, FORMATEURS et PERSONNEL DE L’IUFM
TOUS ENSEMBLE POUR LA DEFENSE D’UNE ECOLE PUBLIQUE DE QUALITE

ETUDIANTS, ENSEIGNANTS, FORMATEURS, PARENTS D’ELEVES,
TOUS ENSEMBLE POUR LA DEFENSE D’UNE ECOLE PUBLIQUE DE QUALITE

Texte adopté à l’unanimité moins 4 abstentions par l’assemblée générale des formateurs de l’I.U.F.M. de Livry-Gargan (93)

Followers